Retour accueil
Les autres Brass Band, etc
Les actions pédagogiques de BORGIAQ Musiques de BORGIAQ
C'est quoi un Brass Band ? présentation de BORGIAQ

Le BRASS BAND

Les origines :

Les origines du brass band remontent au début du XIXe siècle, époque où apparurent d'importants progrès techniques en matière de cuivres. En effet, au siècle précédant tous les cuivres, sans exceptions, étaient composés d'une simple conduite d'air amplifiant la vibration des lèvres du musicien. Une telle morphologie ne permettait à l'artiste que de produire les harmoniques du tubes dont le longueur était fixe. Plus concrètement, il ne lui était possible que de jouer cinq ou six notes. Ces dernières dépendaient de la longueur tube. Afin de facilité le jeu, certains cuivres anciens possédaient des trous qui pouvaient être bouchés avec les doigts.
Au début du XIXe siècle, une invention majeure fit son apparition: le piston. Celui-ci agit comme un aiguillage orientant la vibration vers un autre tube ajouté au premier autorisant la production de nouvelles notes. Par l'assemblage de plusieurs pistons, le musicien peut désormais jouer une gamme chromatique, c'est-à-dire qu'il est capable de jouer toutes les notes de la musique occidentale; chose impossible auparavant.
Ainsi naquit en 1825 le cornet à piston, invention du facteur Halary. L'ingénieux inventeur greffa trois pistons sur le cornet des postes, aussi appelé cor de postillons, utilisé depuis le XVIe siècle pour signaler l'arrivée des diligences postales. Jean-Baptiste Arban, véritable virtuose, fut l'un des grands défenseurs de cet instrument l'encrant dans la tradition musicale française.
Mais il faut attendre 1842, et le très célèbre facteur d'instruments de musique belge, Adolphe Sax pour assister aux dernières inventions qui donneront naissance au Brass Band. En effet, c'est à cette date que l'inventeur belge travaille sur de nouveaux instruments pour les présenter en 1844. Surpassant toutes les prototypes antérieurs, ces trouvailles prennent très vite le nom de Saxhorn. L'instrument se décline dans toutes les tessitures partant de la contrebasse pour monter au soprano. Cette nouvelle gamme vient combler le vide, surtout dans le registre grave, qui existait chez les cuivres.
Fort de cette nouvelle richesse sonore, la famille des cuivres créa sa propre formation.
Exclusivement composé de cuivres, le Brass Band naquit en Angleterre dans les cités industrielles et minières. Orchestre populaire, il anime et rythme la vie de ces hommes qui chaque jours descendaient sous terre. Chaque village ou cité possède le sien, ce dernier est de toutes les festivités de la communauté. Le passe temps d'amateurs se transforma peu à peu en véritable tradition séculaire parfaitement illustré dans le très beau film de Mark HERMAN, Les Virtuoses. L'Angleterre compte aujourd'hui près de 8000 formations de ce type dont le répertoire s'étend du classique à la musique populaire en passant par le jazz, l'opéra ou encore la musique liturgique.
La formation :

La nomenclature du Brass Band est très précise. Idéalement, l'ensemble est formé de 28 musiciens, placés en U, répartis de la manière suivante (BorGiAq joue souvent à plus de 30 musiciens - voir fiche technique/espace pro) :
Cette image est interactive - déplacez votre souris sur les différents pupitres pour en savoir plus